promotion aide soignant perpignan 2006-2007

cours en commun
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Colloque du Ministère de la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tithya
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Colloque du Ministère de la Santé   Ven 31 Mar - 21:56

Colloque du Ministère de la Santé sur le nouveau programme de formation aide-soignant (20/01/2006)

Le 12 janvier 2006, à l'initiative de la Direction Générale de la Santé, un colloque sur le nouveau programme de formation aide-soignant était organisé au Ministère de la Santé. Plus de 300 participants étaient conviés à la manifestation : l'ensemble des DRASS et des DDASS, les organisations professionnelles (dont le CEFIEC et le GERACFAS), les fédérations hospitalières, les fédérations d'aide à domicile ainsi que des représentants des IFAS (Instituts de Formation Aide-Soignante). Le CEFIEC, par le biais de Martine Peguin, Vice-présidente chargée de la formation aide-soignante, a profité de l'évènement pour émettre son positionnement concernant cette réforme du programme.

Positionnement du CEFIEC

Une réforme nécessaire
Le CEFIEC a tout d'abord précisé que c'est avec enthousiasme et satisfaction qu'il a participé au travail qui a vu émergé ce nouveau programme de formation aide-soignant, centré sur les compétences du métier.

Le comité estime en premier lieu qu'une réforme du programme était nécessaire. Le précédent programme de formation datait de juillet 1994. En onze ans, les demandes sociales comme les besoins professionnels ont évolué. Pour le comité, la réforme du programme de formation s'avérait indispensable pour passer d’une logique de contenu à une logique de compétences et ce afin d’obtenir une adéquation plus fine entre savoirs du professionnel et impératifs des situations de travail. De plus, après la parution du décret de janvier 2005 portant sur la validation des acquis de l’expérience pour l’accès au diplôme professionnel d'aide-soignant, nous étions face à un seul diplôme obtenu par 2 modes :

- un parcours de formation traditionnelle émaillé d’évaluations théoriques et pratiques et d’épreuves diplômantes.

- une démarche personnelle d’analyse de l’expérience professionnelle visant à faire émerger les compétences issues des pratiques .

Par souci d’équité, de cohérence et en vue d’uniformiser l’acquisition du diplôme, la réforme du programme centrée sur la logique compétences s’est donc imposée.

Satisfaction générale
Le CEFIEC adhère aux principes pédagogiques sous-tendus par ce programme : progression, initiative, et individualisation. Cette démarche compétence propose des finalités d’apprentissage en adéquation avec la réalité du terrain car elle positionne le formé comme acteur de son apprentissage. Il ne s’agit plus de viser l’empilement des connaissances mais l’aptitude à entrer dans le monde professionnel et à s’y adapter tout au long de la vie. Sur le plan social, l’approche compétence identifie les spécificités du métier et le rend incontournable face aux fonctions concurrentes.

Ainsi, le comité tient à exprimer sa satisfaction sur certains points précis du nouveau programme :

l'approche compétences de l’évaluation de stage.

la cohérence du référentiel de formation avec les compétences du référentiel métier

la structuration de chaque compétence (objectifs de formation, savoirs théoriques et procéduraux, savoirs pratiques, modalités d’acquisition, critères d’évaluation ), en adéquation avec la logique pédagogique et facilitant le travail des IFAS lors de l’élaboration de leur projet pédagogique.

la nouvelle définition de certains actes élargis et adaptés à la réalité du terrain tels que l' aide à la prise de médicaments ou la prise de la pression artérielle.

la place laisser au stage : la fonction aide-soignante est essentiellement pratique, les 24 semaines de stages sont des temps précieux de formation.

Cependant le CEFIEC tient à exprimer son regret sur plusieurs points.

1. En premier lieu, le CEFIEC déplore la disparition de la collaboration infirmier /aide-soignant dans la définition du métier aide-soignant. En conséquence directe, l’importance du travail d’équipe s'en trouvera minoré bien que cette notion de collaboration apparaisse dans l'introduction du module 3.

2. Par ailleurs, concernant le suivi pédagogique, le CEFIEC émet une interrogation : pourquoi l’avoir inscrit dans le socle des finalités sans le concrétiser dans le décompte horaire ? La population d’élèves aides-soignants nécessite ce temps d’accompagnement. Ne pas le comptabiliser, n’est ce pas le dévaloriser ?

3. L’ensemble des IFAS (Instituts de Formation Aide-Soignant) s’interrogent sur la pertinence de l’évaluation théorique. Si le CEFIEC entend les contraintes qui ont présidé à ces choix, il n’en reste pas moins que ce dispositif est lourd pour les élèves, du fait des exigences et du nombre de contrôle. Par ailleurs, le CEFIEC estime que l'axe de cette évaluation, essentiellement tourné vers la production d'écrits, est en incohérence avec le profil des élèves aides-soignants.

4. Surtout, le comité tient à souligner son regret quant à la non parution au bulletin officiel des annexes de l’arrêté du 22 octobre. Ce retard met les IFAS en grande difficulté. Bien que le CEFIEC assume sa mission d’information auprès de ses adhérents, l’absence de cadrage officiel génère des interrogations et risquent d’entraîner des lectures divergentes préjudiciables à la garantie de la certification du diplôme.

Cohérence avec le nouveau programme de formation des auxiliaires de puériculture

En date du 14 décembre 2005, l’arrêté concernant le programme de formation des auxiliaires de puériculture a été soumis et approuvé à la Commission des Infirmiers du csppm. Il ressort que les épreuves du concours sont différentes de celles du concours d’entrée en IFAS par l’introduction de test psychotechniques. Le CEFIEC s'interroge sur le manque d'harmonisation des deux concours, et réfléchit à une possible introduction des épreuves de tests au concours d'entrée en IFAS.


http://www.cefiec.fr/cefiec/Actualite/breves7.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Colloque du Ministère de la Santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'autisme
» Colloque National à Toulouse les 22, 23, 24 octobre
» Stage « Comment mieux s'alimenter pour une santé optimale »
» Le système de santé aux Pays-Bas
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
promotion aide soignant perpignan 2006-2007 :: Lois, decret, actualités :: Referentiels....-
Sauter vers: